Accueil Tests Tests Nintendo Test Typoman Wii U

Test Typoman Wii U

2
PARTAGER
Typoman Fille Geek

Les mots sont investis d’un grand pouvoir. Ils peuvent être maniés comme des armes et changer le monde, ils peuvent blesser, réconforter. On peut les manipuler pour créer des jeux de mots subtils ou les réunir en phrases poétiques juste pour le plaisir de les lire. C’est en tout cas ce que nous rappelle et nous démondre le jeu Typoman, développé par Brainseed Factory et édité par Headup Games, disponible sur Wii U dès le 19 novembre 2015.

Dans Typoman, vous voilà donc aux commande d’un minuscule héros qui évolue dans un monde sombre et abstrait, peuplé de menaces terrifiantes, les mêmes que celles qui se terrent dans les placards entre-ouverts, qui vous guettent tapies dans l’obscurité sous le lit, ou qui attendent dans un recoin sombre de pouvoir vous attraper. Pourtant, vous avez un don très puissant pour vous frayer un chemin dans cet univers sinistre : vous pouvez former des mots à partir des lettres qui constituent votre environnement.

Typoman Fille Geek

Quatre lettres composent le personnage dont vous avez le contrôle : HERO. Pourtant, il n’a pas de super-pouvoir comme celui de voler ou de manipuler des énergies magiques. Il n’est pas non plus équipé d’épée, de hache ou d’arc. Il peut simplement se déplacer, et sauter sur une hauteur raisonnable pour atteindre des marches ou des plateformes. Mais surtout, dans ce décor jonché de lettres, il peut les pousser ou les tirer, voire les porter et les lancer. Cette mécanique sera au cœur de la résolution d’énigmes, principale composante du jeu. « ON » pour allumer un mécanisme, « STOP » pour en arrêter un autre… Ces actions vous permettront d’accéder à d’autres lettres, former d’autres mots, agir sur votre environnement et progresser. Certains mots seront même de puissantes défenses face à vos ennemis. Pour vous aider dans la réflexion, des indices apparaissent sur le gamepad, sous forme de phrases parfois poétiques, contenant les mots-clés que vous cherchez. Le gamepad servira également à résoudre les anagrammes facilement en déplaçant les lettres du mot sur lequel vous travaillez.

Typoman Fille Geek

Mélange équilibré entre énigme, plateformes et « Die and Retry », Typoman vous demandera donc autant de doigté que de réflexion. Entre deux mystères résolus, vous aurez parfois à vous précipiter au-dessus de dangereux ravins, échapper à un ennemi qui s’est lancé à vos trousses, vous sortir d’une zone dangereusement infectée… Dans ces phases d’aventure, vous vous rendrez vite compte que tout est millimétré et que vous ne pourrez pas vraiment compter sur la chance pour vous en sortir, mais sur une bonne gestion du personnage, sinon d’une très bonne connaissance du niveau et des dangers qui vous attendent. En cela, le « Die and Retry » prend tout son sens, mais il est utilisé intelligemment : le jeu se sauvegarde automatiquement tout au long de votre progression, de sorte que lorsque vous mourrez, vous recommencez juste avant la séquence que vous essayez de passer, sans avoir à recommencer du début du chapitre, ou à reprendre tout ce que vous avez accompli depuis 10 minutes. La frustration est ainsi parfaitement gérée et vous accepterez plus facilement de mourir et recommencer une paire de fois le même passage. Cela encourage même l’expérimentation pour sonder les environs, puisqu’il ne coûte pas grand chose de sacrifier son personnage pour vérifier le fond d’un précipice par exemple.

Outre la qualité des énigmes et des jeux de mots utilisés dans les mécaniques de jeu, le soin et le sens du détail n’est pas en reste pour l’environnement. Les lettres forment également le décor, comme « PLATFORM » qui sont justement ce qu’elles désignent. Il y a de nombreux clins d’œil à trouver autour de soi, tels que ce pont composé des lettres « ROBUST », mais qui voit son « O » et son « B » s’effondrer, ne laissant plus que « RUST » (rouillé), ce qui explique sa solidité toute relative. Les graphismes du jeu, simples mais de très bonne qualité, participent à créer cette ambiance pesante et sinistre dans laquelle le jeu s’installe, avec des couleurs sombres et sépia pour la renforcer, et quelques touches de couleurs pour incarner la lumière et l’espoir vers lesquels vous vous dirigez.

Typoman Fille Geek

Malgré ses très nombreuses qualités, Typoman a malheureusement deux défauts qui pourront le desservir. Le premier est que malheureusement le jeu est en anglais. Les menus, les actions, les explications sont bien en français, mais le contenu, c’est à dire les énigmes, les mots à utiliser et trouver, sont restés dans la langue de Shakespeare. C’est assez dommage pour jeu qui repose justement sur le maniement des mots ! Pour y jouer, il faudra donc une bonne compréhension de l’anglais, aussi bien du vocabulaire que des subtilités de la langue. Le second défaut est que le jeu est composé d’uniquement 3 chapitres, ce qui fait que la durée de vie sera très courte (comptez environ 6 heures pour le finir). J’aime à dire que le défaut « trop court » d’un jeu révèle par ailleurs sa qualité globale, qui fait qu’on aimerait y jouer plus longtemps, et c’est le cas ici. Si dans les faits il se finit bel et bien trop vite, on aimerait réellement pouvoir y jouer encore au moins autant, voire plus. A côté de cela, peu de choses à déplorer au jeu, mis à part les défauts techniques habituels comme la présence de quelques temps de chargement un peu longs (mais peu nombreux) et des chutes de framerate lors des changements de séquence.

Verdict

Malgré une très courte durée de vie et une localisation française absente, Typoman fait partie de ces perles de jeux indés que l’on aime découvrir, et qui ne sont vraiment pas assez nombreuses sur la Wii U. Un héros haut comme trois lettre est capable de vaincre le marasme en maniant les mots, et ça c’est un beau message par les temps qui courent. Le gameplay bien pensé sait doser équitablement énigmes, jeu de plateforme et Die and Retry tout en utilisant (à petite dose) les fonctionnalités du gamepad dans ses mécaniques. Le soin apporté aux détails et l’intelligence des jeux de mots finissent la réussite du jeu et nous font oublier les défauts mineurs tels que les chutes de framerate occasionnelles et un ou deux temps de chargement un peu longs. A découvrir de toute urgence si vous maîtrisez la langue de Shakespeare !

Typoman Wii U

9.99€
Typoman Wii U
7.8

Graphismes

8.0 /10

Durée de vie

6.0 /10

Gameplay

9.5 /10

Points forts

  • Originalité du gameplay
  • Utilisation du Gamepad
  • Die and retry intelligent
  • Énigmes intéressantes
  • Jeux de mots bien trouvés

Points faibles

  • Pas de traduction française
  • Très court
  • Chutes de framerate occasionnelles
  • Temps de chargement un peu longs

2 COMMENTAIRES

  1. J’ai enfin pu rédiger mon propre test de Typoman, et je suis du même avis que toi! Une vraie parle, mais bien trop courte!
    Le fait que le jeu soit entièrement en anglais ne m’a pas posé trop de soucis, même si ma maitrise de la langue est bien loin d’être parfaite (je n’avais même pas saisie la subtilité du pont R(OB)UST), mais il faut dire que les énigmes sur le Gamepad aident énormément à la compréhension des énigmes et à leur résolution (parfois un peu trop, vouloir les utiliser et très tentant!)
    J’espère qu’un second épisode sera disponible un jour!

    • Ah je suis contente que tu te sois fait ta propre idée 🙂 Effectivement, ce jeu est une belle découverte, bien qu’un peu courte. Et pour ce qui est de la langue, c’est vrai que les indices du Gamepad aident fortement à la résolution des énigmes, parfois même au détriment de l’énigme elle-même comme tu dis. Pour ce qui est du décor et des petites subtilités, j’en ai saisi quelques unes par ci par là, mais j’ai dû en louper plein, mais j’ai voulu en parler pour dire jusqu’à quel point les développeurs ont poussé l’intelligence du jeu, et le souci des détails apportés à l’ensemble. Merci en tout cas pour ton retour sur mon blog 😉

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.