Accueil Dossiers Premières impressions de la Nintendo Switch

Premières impressions de la Nintendo Switch

0
PARTAGER

Il y a de grandes chances que vous ayez déjà lu une tonne d’articles sur la Nintendo Switch et sa présentation officielle de ce vendredi 13 janvier. Impossible de passer à côté, tout le monde en parle. Sur Twitter, on peut d’ailleurs constater autant de hype que d’agacement à l’égard de cette nouvelle console qui n’a même pas encore effectué son atterrissage sur Terre. Si vous avez cliqué sur le lien qui vous a mené à mon article et que vous avez décidé de me lire, vous faites forcément partie de cette moitié de la population qui n’a pas mute le hashtag #NintendoSwitch. Votre sentiment à l’égard de la prochaine console Nintendo se situe donc probablement quelque part entre la curiosité polie et l’impatience démesurée. Dans tous les cas, vous vous êtes dit que mon avis vous intéressait et je vous remercie d’avoir choisi mes mots parmi tous les avis éclairés qui circulent sur la Toile pour vous forger une opinion.

Présentation Nintendo Switch Grand Palais La Fille En Geek

Le prix étant le sujet qui fait couler le plus d’encre, je vais commencer par aborder ce thème afin d’en être débarrassés et de pouvoir sereinement discuter de la Nintendo Switch en elle-même, son catalogue et son potentiel.

Réflexion autour du prix

Nintendo Switch prix La Fille En GeekAutant attaquer tout de suite par le sujet qui fâche, le prix de la console. Cette information, divulguée immédiatement à l’aube lors de la présentation vidéo de la console, a très vite terni les festivités de la journée. Annoncée à un prix de 29 980 ¥ au Japon et 299.99 $ aux USA, le prix Européen est passé sous silence, à « vérifier » avec nos propres revendeurs. C’est là que le verdict tombe : 329.99 € auprès des grandes enseignes telles qu’Amazon, Fnac, Boulanger ou Micromania (mention spéciale pour Cultura qui joue les rebelles à 319.99 €).

N.B. : Amazon a depuis baissé son prix à 324.90€

C’est sans doute le fait d’avoir franchi la limite symbolique – et surtout psychologique – des 300 € qui a échauffé les esprits. Mais avec un peu de recul et de calculs savants, on peut rationaliser un peu. 299 $ convertis en euros, cela donne 280 €. Avec les 20% de TVA appliqués, on arrive à plus de 330 €. Les doléances concernant le prix ne seraient donc pas à adresser à Nintendo mais plutôt à l’Etat Français.

Quoique ? C’est peut-être que le prix de base est déjà trop élevé. Le public s’attendait peut-être plus à un 250 $ (soit environ 280 € conversion et TVA comprises). Je pense que la plupart des joueurs s’en seraient trouvé satisfaits et seule une poignée de haters se serait alors amusée à critiquer ce prix.

Mais au fait ? Depuis quand a-t-on besoin de se lancer dans de tels calculs d’apothicaire pour justifier le prix d’une console ? Prenons la nouvelle PS4 Pro avec 1To. Aux USA sur GameStop, 399,99 $. En france chez Micromania, la Fnac ou Amazon… 399,99 €. Pas de conversion ni de TVA qui tienne.  Alors toutes ces justifications ne visent-elles pas à se convaincre soit-même plus que les autres ?

J’enfonce encore un peu le clou avec le prix des accessoires, particulièrement élevés également. La bonne nouvelle c’est que Nintendo a constitué un pack console comprenant tous les accessoires nécessaires, encore heureux. Mais si l’on venait à perdre/casser un accessoire ? Ou si on les voulait en double pour jouer à plusieurs ? Trouvant la note plutôt salée, je me suis amusée à calculer la somme des accessoires du pack :

  • Console Nintendo Switch : non communiqué
  • Station d’accueil : 89,99€ *
  • Paire de Joy-con : 89.99€
  • Joy-con grip : 29.99€
  • Dragonne Joy-con : 2x 5.99€
  • Adaptateur secteur : 29.99€
  • câble HDMI : ~10€

* prix théorique, trouvé en dollars sur différents sites internet anglophones dont les sources restent à vérifier. Les prix des accessoires étant quasiment les mêmes en dollars et en euros, aucune conversion n’a été faite. 

TOTAL : environ 260 €. Il en devient presque plus intéressant de rajouter les 70€ manquants pour racheter directement un second pack de console.

Pack console Nintendo Switch La Fille En Geek

Pour conclure sur ce gros point noir qu’est le prix de la console et des accessoires (et on n’a même pas parlé de celui des jeux), je le trouve définitivement trop élevé. On aura beau faire des calculs et des conversions dans tous les sens, cela ne changera pas mon opinion à ce sujet. J’aurais aimé un prix en-dessous de la barre des 300€ ou au moins que le pack comprenne le jeu 1-2 Switch (on en reparlera). Je tiens toutefois à préciser que cela ne m’a pas empêché de pré-commander la Nintendo Switch au prix demandé.

La Nintendo Switch, console polyvalente

J’ai pu tester la console dans tous ses états lors de la session d’essai à Paris, au Grand Palais. J’ai particulièrement aimé la polyvalence de la console et j’ai été agréablement surprise par le confort de jeu que l’on retrouve, quelle que soit la configuration.

Mode TV

Nintendo insiste fortement sur ce point, la Nintendo Switch est avant tout une console de salon. La configuration classique est donc de la brancher à la TV via sa station d’accueil et de jouer à distance avec les manettes. Que ce soit avec la manette classique – composée des deux joy-con reliées par le grip – ou la pro controller, le confort de jeu est bien là.

La manette classique s’est révélée étonnamment agréable à prendre en main. Pour être honnête, lorsque j’ai vu son design j’étais très sceptique à ce niveau. Je pense qu’elle manque tout de même un peu d’ergonomie et sera plus indiquée pour les jeu où la performance importe peu. Je l’ai justement eue en main pour tester Zelda et je l’ai trouvée très bien. Elle est plutôt légère et sa taille relativement petite ne m’a pas dérangée.

Nintendo Switch La Fille En Geek
Merci à @GGroslier d’avoir joué le mannequin à l’insu de son plein gré

La manette pro controller en revanche est parfaitement indiquée pour la performance et la compétition. Elle s’est avérée excellente sur une partie de Splatoon. J’ai été très surprise par sa légèreté, je m’attendais à ce que ce genre de manette pèse plus en main. Mais la taille et l’ergonomie sont au rendez-vous.

Mode portable

L’un des atouts principaux de la console, c’est sa capacité à basculer en mode nomade en l’ôtant de sa station d’accueil. L’écran est superbe et de très bonne qualité. Mario Kart 8 par exemple, mais aussi Splatoon, rendent très bien dessus avec une qualité irréprochable. Il y a un vrai confort visuel, je n’ai pas trouvé l’écran trop petit pour ce type de jeux.

Nintendo Switch La Fille En Geek

La première fois que je l’ai eue en main, j’ai été déroutée par le fait que les joysticks gauche et droite étaient décalés l’un par rapport à l’autre. Habituée au gamepad de ma Wii U, j’ai mis quelques secondes à prendre mes marques. Cependant, une fois ce cap franchi, j’ai beaucoup aimé l’expérience de jeu dans cette configuration.

Mode sur table

Ce troisième et dernier mode est très fun en lui-même mais m’a peut-être moins convaincue que les autres. C’est dans cette configuration-là que la petite taille de l’écran atteint un peu ses limites. A deux devant, c’est juste.

Nintendo Switch Snipperclips
Merci à @GGroslier d’avoir été mon partenaire de jeu et à @seilin3 pour la photo
Nintendo Switch Joy-Con Fille Geek
Joy-Con avec la Dragonne

Cela reste toutefois convivial et amusant. J’ai notamment testé le jeu Snipperclips dans ce mode. Je dirais que la petitesse des Joy-con que l’on doit se partager est au moins en accord avec la taille de l’écran sur lequel on doit se concentrer. On ne va pas se mentir, ce n’est pas la configuration la plus confortable. Je ne pense pas qu’il soit possible d’enchaîner de nombreuses heures de jeu de la sorte. C’est plus compatible avec des sessions courtes et ponctuelles.

Le catalogue de la Nintendo Switch

Les jeux présentés au Grand Palais ne représentent pas la totalité du catalogue de la Nintendo Switch car beaucoup de titres sont encore à venir. Ils ne seront malheureusement pas tous disponibles dès la sortie de la console et viendront enrichir la ludothèque au cours de l’année.

Le titre le plus attendu et qui sera disponible dès le lancement de la Nintendo Switch est sans aucun doute le nouveau Zelda : Breath of the Wild. Ceux qui me connaissent un peu savent à quel point je suis fan de cette licence. Vous vous doutez que j’attends vraiment impatiemment ce titre, malgré la déception de ne pas l’avoir vu sortir deux ans plus tôt sur la Wii U comme c’était initialement prévu.

Nintendo Switch Zelda Fille Geek

Ma première impression était plutôt mitigée je dois l’avouer. Sur le plan technique, le jeu est loin d’être parfait est c’est assez impardonnable sur un titre qui se fait de plus en plus attendre et qui n’a eu de cesse d’être repoussé. Aliasing, chutes de framerate… c’est assez décevant. Concernant le jeu en lui-même, je me suis tout de suite sentie transportée dans l’aventure et je reconnais avoir eu de petites palpitations de bonheur sur la cinématique où le titre du jeu apparaît. On est immédiatement saisis par l’immensité du monde qui s’ouvre à nous et on voudrait s’y jeter à corps perdu.

Nintendo Switch Splatoon Fille GeekMon réel coup de cœur se situe plutôt au niveau de Splatoon 2. C’est un jeu que j’ai adoré sur Wii U. A mes yeux, il justifiait amplement à lui tout seul l’achat de l’ancienne console Nintendo. Pour cette nouvelle édition, je pense également qu’il constituera une force de vente pour la Nintendo Switch. Sur les deux parties rapides que j’ai faites, je n’ai pas pu voir grand chose hormis le fait que nous nous affrontions sur une nouvelle carte et que le jeu proposait de nouvelles armes originales. Une souffle nouveau sur une formule gagnante qui ne change pas.

Nintendo Switch 1-2-Switch Fille GeekParlons du jeu 1-2 Switch. A l’image de Wii Sports sur la Wii, ce titre est composé de nombreux mini jeux qui servent surtout à explorer toutes les possibilités de la console. C’est le genre de jeu que l’on sort à ses invités lorsqu’ils vous disent « Ah, mais tu as telle console, on peut essayer ? ». Pour être honnête, je n’en ai essayé qu’un sur les 6 disponibles. Il s’agissait de Safe Crack, un jeu dont le but est de déchiffrer rapidement le code d’un coffre fort avant que la Police ne vienne nous arrêter. Deux joueurs sont en compétition et le premier qui trouve les 3 chiffres de la combinaison est gagnant. Il faut pour cela tenir contre la paume de sa main l’un des Joy-con et effectuer des rotations dans un sens et dans l’autre afin de détecter des vibrations spéciales. Le fameux HD Rumble introduit dans la vidéo de présentation est ici mis à l’épreuve. J’avoue qu’il apporte une sensibilité et une finesse dans le gameplay assez sympathique. Il reste à espérer que cela sera exploité à bon escient dans le futur. Pour en revenir à 1-2 Switch globalement, je pense que son prix est exorbitant pour un titre qui n’aurait dû être guère plus que le jeu de lancement de la console. Comme déjà dit plus haut, il aurait mieux valu l’inclure dans le pack de la console et/ou en revoir le prix seul.

Un autre titre un peu phare de la console est le jeu ARMS. Plus qu’un simple jeu de boxe comme on pouvait en trouver sur Wii Sports, il propose un univers assez fun et délirant. Il se joue avec un Joy-Con dans chaque main afin de pouvoir porter des coups assez intuitivement à son adversaire. Le gros point négatif : La nécessité d’investir dans une seconde paire de Joy-Con pour jouer à deux sur la même console. Comme beaucoup de monde je pense, le trailer de présentation m’a laissée sceptique. L’essai de ce jeu m’a cependant bien plu même si ce ne sera probablement pas suffisant pour déclencher l’achat chez moi.

Dernière jolie surprise de la présentation : le jeu Snipperclips. Il s’agit d’un puzzle-game coopératif à l’aspect vraiment mignon. Il ne faut cependant pas se laisser berner par son apparence car les énigmes ne sont pas toujours si évidentes. J’ai aimé l’originalité du jeu et pour 20€ environ je me laisserai probablement tenter.

Nintendo Switch Snipperclips Fille Geek

J’ai également testé Mario Kart 8 mais je n’ai pas grand chose à en dire sachant qu’il s’agit d’une version deluxe du jeu sorti sur Wii U. C’était un très bon titre sur cette dernière donc il vaudra le coup pour tous ceux qui avaient fait l’impasse sur la précédente console. En revanche, l’acheter deux fois au prix fort, je ne suis pas sûre que cela vaille vraiment le coup.

Je n’ai malheureusement pas pu tester les autres titres de la présentation. Je n’ai pas tenté les autres mini-jeux de 1-2 Switch et je ne suis pas allée voir du côté des jeux d’éditeurs tiers. Ces derniers semblent pourtant prometteurs et ont le mérite d’enrichir et diversifier le catalogue de la Nintendo Switch.

Le potentiel de la Nintendo Switch

Dans l’ensemble, je suis convaincue par la prochaine console Nintendo. Je pense qu’elle pourra bénéficier de titre forts comme Zelda, Splatoon et probablement dans une moindre mesure Arms et MK8. Elle sera également portée par un catalogue riche et varié avec le retour salvateur des éditeurs tiers. On pense notamment à des géants tels que Square Enix, EA Games, Bethesda etc.

Pour ce qui est de sa polyvalence, c’est un vrai plus pour la console qui saura s’adapter aux envies des joueurs. Je vois le mode nomade plus comme une facilité pour les joueurs d’e-sport en team que comme une réelle conversion en console portable. Je ne suis pas sûre qu’au prix où elle coûte, beaucoup de monde se baladera avec dans son sac à mains comme il le faisait peut-être avec sa Game Boy. Ce mode aura ses avantages aussi au sein du foyer et permettra de prolonger l’expérience joueur dans d’autres pièce que le salon. Cela donnera aussi la possibilité de jouer à la console même si une autre occupe déjà la TV. Tout cela s’applique également au mode sur table et connait à mon sens les même limites.

La polyvalence et l’adaptabilité sont aussi très fortes sur les manettes et les manières de s’en servir. Grâce à cela on aura droit à une belle variété dans les manières de jouer et s’amuser et c’est un atout majeur de la console.

Le point noir principal est le prix de la Nintendo Switch et de ses accessoires, ainsi que l’absence dans le pack du jeu « de lancement » 1-2 Switch. A côté de cela, je pense que la console révélera un fort potentiel au fur et à mesure. Mais de solides bases sont déjà posées d’après moi.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.